[chronique] "5 à 7 près du Sénat"

Publié le par caphi

Ce lundi, en fin d'après-midi, par un temps radieux, les "putes" avaient rendez-vous au Sénat.
 
Non pour satisfaire ce jour-là ces messieurs de la Haute Assemblée mais pour revendiquer leurs droits et contre la loi de 2002 sur le racolage.
 
Dés 17 h, une rencontre avec la presse (nombreuse surtout les photographes et cameramen) fut organisée devant le bar "Le petit Suisse", tout proche du Sénat. Un-repr--sentent-de-l-association-Les-putes-le-5-novembre-2007-devant-la-presse.JPG
 
Ensuite, le cortège se mit en marche... jusqu'au trottoir d'en face, devant la grille d'une entrée du jardin du Luxembourg.
 
Là, devant les caméras et micros, il y eu des déclarations de responsables d'associations, telle Camille Cabral, élue Verte, transsexuelle et présidente du P.A.S.T.T. (Prévention, Action, Santé, Travail pour les Transgenres) : "Vous couchez avec nous, vous votez contre nous !" Camille-Cabral-prenant-la-parole-devant-la-presse.JPG

 

 

Camille Cabral filmée par caphi
Peu avant 19 h, une délégation emmenée par le sénateur Vert Jean Desessart, se mit en marche en direction du Sénat... arrêtée dans leur lancée par quelques gardiens du Temple sénatorial.
 
De longues palabres sur le trottoir pour obtenir une salle dans le Sénat pour discuter avec des sénateurs n'ont pas suffit. La délégation de 6 personnes se proposa donc de revenir un autre jour pour accéder à la salle, qui leur avait pourtant été réservée. 
 
Il semble plus facile de réserver un avion pour le Tchad que d'occuper pacifiquement une salle de notre République démocratique !
 
Et puis, en ce moment, le problème, c'est la manifestation des pécheurs, pas des "pécheresses" !
 
A quelques enjambées d'escarpins de là, rue de Condé, le monde de l'édition fêtait son "Goncourt", Gilles Leroy pour "Alabama song" (Mercure de France). Gilles-Leroy--prix-Goncourt--le-5-novembre-2007-au-Mercure-de-France---photo-caphi.JPG

Les manifestations, qu'elles soient festives ou revendicatives, se télélescopent mais ne se rencontrent jamais.

caphi




Pour en savoir plus sur le manifeste :
www.droitsetprostitution.org

Publié dans [reportages]

Commenter cet article