[sortir] Du Japon érotique à la Dame de Canton en passant par le parcours de Jan Fabre au Louvre et les autoportraits énigmatiques d'un photographe finlandais

Publié le par caphi

Après le passage mouvementé du symbole olympique par Paris, les artistes du pinceau et du burin eux, continuent à nous transmettre leur flamme, en toute modestie mais non sans talent.

Avec un mois d'avril encore bien frisquet pour la saison, les nouvelles expos éclosent et de nouveaux événements (anniversaires, commémorations) sont l'occasion de faire la fête et de se (re)trouver pour découvrir de nouvelles oeuvres quelquefois dérangeantes mais souvent étonnantes.
 
Commençons par le plus catin !
Installé à Pigalle depuis plusieurs années par deux collectionneurs émérites et surtout avisés, le Musée de l'Érotisme propose de nouveaux "accrochages"...dans tous les sens du terme.
 
En effet, "JAPON EROTICA" propose, jusqu'au 16 octobre 2008, des oeuvres de la nouvelle génration d'artistes japonais où le sublime côtoie le plus vulgaire ! A voir avec le second degré nécessaire pour apprécier les traits des dessins, peintures et sculptures érotiques tout en couleurs et en formes ! Âmes sensibles s'abstenir ! 
Kain de Tomomi Sakuba
Plus d'infos : www.musee-erotisme.com

Jan Fabre au Louvre
, lui, a choisi de se confronter aux oeuvres de ses pairs flamands du XVe et XVIe siècles (Van Eyck, Bosch ou Rubens).
Jusqu'au 7 juillet, le prestigieux musée a donné carte blanche à l'artiste anversois pour un parcours d'une trentaine de ses oeuvres (dessins, sculptures, installations, vidéos et films de performance) présenté comme "une dramaturgie mentale" autour des thèmes récurrents chers à son univers : la mort, la résurrection, les vanités, le sacrifice, l'argent, la folie...

Sanguis Sum, une oeuvre de l'artiste contemporain Jan Fabre au Musée du Louvre le 10 avril 2008, jour du vernissage de son parcours intitulé "L'ange de la métamorphose"  - photo caphi

Le vernissage a même été honoré de la présence de la Reine Fabiola de Belgique entourée de sa cour. C'est dire si les vanités persistent... "L'ange de la métamorphose" - Infos :
www.louvre.fr.

La galerie Agathe Gaillard, elle présente, jusqu'au 23 mai 2008, les photographies énigmatiques du finlandais Arno Rafael Minkkinen. A travers des clichés d'une qualité irréprochable, tel un hymne à la/sa nature, l'homme s'autoportraitise dans des positions difficiles à concevoir. Sa rétrospective est comme une introspection de l'humanité confrontée à sa terre nourricière et aux autres éléments que ses compatriotes scandinaves savent très bien apprécier et protéger. Plus d'infos : www.agathegaillard.com.
 
Prenons le large !
L'ex Guinguette Pirate, la magnifique jonque chinoise amarrée face à la Très Grande Bibliothèque François Mitterrand reprend son nom de baptème - La Dame de Canton -  à l'occasion de ses 30 ans et de ses bons et joyeux services pour faire découvrir toutes les nouvelles musiques du monde. L'équipe à bord a donc présentée récemment sa nouvelle programmation éclectique composée de talents à confirmer mais prometteurs. En savoir plus : www.damedecanton.com.
 
Alors, quand est-ce qu'on sort de sa léthargie hivernale ?
 

Publié dans [aux Arts et caetera]

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article