Paris Cinéma, le festival des spectateurs

Publié le par caphi


Débat avec le réalisateur Claude Miller après la projection de son premier film
La Meilleure façon de marcher (1975) au cinéma Le Grand Action (5e)
 
Ce qui a de bien dans la plupart des festivals de cinéma, c'est qu'ils permettent aussi des rencontres intéressantes entre le public et les auteurs des oeuvres présentées.
 
Le festival Paris Cinéma qui s'est tenu du 1er au 12 juillet dans la capitale en fut un bel exemple.

Le MK2 Bibliothèque, centre névralgique du Festival PARIS CINÉMA qui s'est tenu du 1er au 12 juillet 2008.
 
Outre les nombreuses projections (plus de 280 films d’horizons différents dans une quinzaine salles de la capitale), les spectateurs n'ont pas été avares de questions, souvent pertinentes à l'issue des projections avec des invités prestigieux qui ont partagés leurs expériences et leur passion du cinéma tels Nathalie Baye, Claude Miller, David Cronenberg, Aki Kaurismäki, Jean-Claude Carrière, Joseph Kuo ou Ronit Elkabetz.
 
Avec le cinéma Philippin à l'honneur cette année, une rétrospective des films d'Aki Kaurismäki ou de ceux avec Nathalie Baye, le Festival a touché des publics variés et fait le plein de bonheur pour les aficionados de la pellicule.
 
Beaucoup d'oeuvres présentées - certaines en avant-première - parlent des souffrances de ce monde où la violence fait souvent partie du quotidien. Si  l'actrice Charlotte Rampling, la Présidente du Festival, a déclaré lors de la cérémonie de clôture, que les films furent "exigeants, dérangeants, forts", ils n'ont pas rebutés des spectateurs à la recherche d'originalité, d'émotion et de réflexion.


Retour de flamme
, projections gratuites et en plein air dans le
Parc de Bercy le samedi 5 juillet 2008 (Serge Bromberg au piano et à la batterie Aidje Tafial du groupe "Les Yeux Noirs")
 
Versailles du français Pierre Schoeller, présenté aussi au dernier festival de Cannes, a aussi ému une salle touchée par cette histoire de SDF qui vit dans une cabane de la forêt de Versailles. Ce drame de l'identité interprété par l'excellent Guillaume Depardieu et le jeune Max Baissette de Malglaive - rappelant "le Kid" de Chaplin - sort en aôut prochain dans les salles.
 
Mais c'est un documentaire "qui donne la pêche" - qui a reçu les 2 principaux prix, celui du JURY et celui du PUBLIC : Young@Heart de l'anglais Stephen Walker suit une chorale british composée de 24 papys rock-punk dont la moyenne d'âge a ... 80 ans. Tendresse et humour jalonnent cette oeuvre en salle prochainement. Une belle leçon de vie.


La remise du Prix du Jury le 10 juillet 2008 au MK2 Bibliothèque. Autour de Michel Jonasz et son jury, la Présidente Charlotte Rampling.
 
Un autre film britannique a attiré particulièrement mon attention dans cette sélection riche de surprises : Be Happy (Happy-Go-Lucky) de Mike Leigh. Les aventures d'une jeune institutrice à Londres, Poppy - interprétée magistralement par Sally Hawkins - aussi drôle et fantaisiste que rationnelle et déterminée. Véritable bouffée d’oxygène, Be Happy est un film merveilleusement universel, un hymne au bonheur et à la vie. Avec quelques scènes d'anthologie. (sortie en salles le 27/08)
 
caphi
 
 
LE PALMARES DE LA COMPETITION INTERNATIONALE

J
eudi 10 juillet au MK2 Bibliothèque, le jury de la sixième édition du Festival Paris Cinéma présidé par Michel Jonasz composé de Marylou Berry, Nora Arnezeder,
Michel Jonasz, Stanislas Merhar, Aurélien Wiik et de l’écrivain journaliste Fabrice Gaigna, a décerné à Young@Heart de Stephen Walker (Grande-Bretagne) le PARI de JURY qui a également raflé celui du PUBLIC, décerné par les spectateurs (sortie prévue en salles fin 2008).
TRIBU de Jim Libiran (Philippines) a reçu le PARI de L’AVENIR décerné par un jury composé d’étudiants d’universités parisiennes. (photo caphi)
Pour les court métragesle Pari du Public est allé au film Les Couillus, le Pari du Jury / TPS Star à La Saint-Festin et le Pari de l'Emotion / KookaïFilms à Une leçon particulière.
 
(photos et texte : caphi)

Publié dans [cinéma]

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article