Deux très bonnes nouvelles pour mon voisin

Publié le par caphi

Dans ces lieux de vacances, de dépenses et d'opulence que sont les stations balnéaires, il n'est désormais plus possible d'ignorer la pauvreté.

Elle nous rattrape tous au coin de notre rue.

Ainsi, l'un de mes voisins les plus souriants habite une cabine téléphonique, à cent mètres de la plage.

Été comme hiver, il a annexé cette cabine ; y laissant ses rares effets personnels dans la journée.

Ce matin, à l'heure où les premiers vacanciers sortaient de chez eux, pour chercher leurs croissants et leurs pains au chocolat, mon voisin dormait encore...

Lorsqu'il se sera réveillé et installé devant sa cabine, nous nous saluerons, comme chaque jour.

Je lui ferai alors un petit brin de conversation.

C'est que j'ai deux très bonnes nouvelles à lui donner.

Je commencerai par un peu d'information de proximité ; du local...

Mon voisin sera sûrement ravi d'apprendre qu'à Deauville, à un kilomètre et demi de sa cabine - à vol de mouette... -, les ventes de yearlings sont en hausse. Tous les indicateurs sont au vert, et on atteint déjà un chiffre d'affaires global de plus de 27 700 000 euros (les amateurs de chevaux de course trouveront la suite par ici).

Ensuite, je passerai à l'info nationale.

Et je lui apprendrai qu'aujourd'hui justement, en pleines vacances, six ministres et secrétaires d'Etat seront réunis par François Fillon à Matignon pour envisager des réponses au ralentissement de la croissance.

Je suis sûr qu'après ça mon voisin passera une bien meilleure journée.

Surtout s'il s'arrête de pleuvoir. 

Par birenbaum, LePost.fr, 18 août 2008

Publié dans [reportages]

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article