Juin

Publié le par caphi

 

la Webdromadaire de caphi

cinéma !

Le-realisateur-palestinien-Elia-Suleiman-et-l-actrice-Elis.JPGLe réalisateur palestinien Elia Suleiman et l'actrice Elisa Seldaoui après la conférence de presse de PARIS-CINEMA, le 9 juin 2010, Hôtel de Ville de Paris - photo caphi

----------------------------------------------------
[la chronique de caphi] Cinéma !
 
Outre la soirée organisée par la Fondation Culture & Diversité (lire Le Monde daté du 9 juin 2010) au Théâtre du Rond-Point, très riche en spectacles et en personnalités présentes - de Jacques Chirac à Frédéric Mitterrand - le clou de la semaine passée fut la conférence de presse du prochain Festival PARIS-CINEMA sous les lambris de l'Hôtel de Ville de Paris.
 
SANY0203.JPGLa présence de Jane Fonda a attiré de nombreux photographes...
Le maire de Paris, qui venait de lui remettre la médaille de Vermeil, a présenté la militante et surtout l'actrice qui a fait "pleuré" Bertrand Delanoë en particulier dans "On achève bien les chevaux". Tout chose, il a avoué : "Si on m'avait dit que je la rencontrerai le jour où je serais maire de Paris, rien que pour ça, je le veux bien !".
 
SANY0201--2-.JPGPlus de détails sur le Festival PARIS-CINEMA dans mes prochaines chroniques "décalées" et citoyennes.
 
 
Lundi 14 juin, la Société des Auteurs et Compositeurs des Arts Dramatiques (S
ACD) remettait ses prix. Le cinéaste Claude Chabrol, ravi de partager ce moment de convivialité, a reçu le Grand Prix tandis que le cinéaste anglais Stephen Frears, en recevant le "Prix Européen" des mains du réalisateur Bertrand Tavernier a déclaré : "Merci au nom de tous les vieux hommes qui essayent de faire des films en Angleterre !"
 
SACD--14-juin-2010.JPG
Claude Chabrol au côté du cinéaste anglais Stephen Frears (à gauche) et du réalisateur français Bertrand Tavernier - photo caphi
 
En attendant ma prochaine Webdromadaire, portez-vous bien et allez voir et écouter les artistes, jeunes et moins jeunes !
 
caphi
 
La-comedienne-Gisele-Casadesus--le-jour-de-ses-93-ans-et-.JPGLa comédienne Giséle Casadesus, le jour de ses 93 ans fétée à la soirée annuelle de la SACD, rue Ballu (9e) en compagnie de caphi, ce lundi 14 juin 2010.
 
NOTA : Des problèmes informatiques ne me permettent pas d'envoyer actuellement et très régulièrement ma Webdromadaire. A bon entendeur. Merci

[les NOUVEAUX FILMS en salles] Ma SELECTION : "L'illusionniste", "Année bissextile" et "Un transport en commun".

A découvrir cette semaine dans les salles, "L'illusionniste", le dernier film d'animation de Sylvain Chomet le créateur des "Triplettes de Belleville".
 "Une merveille !" [Studio Ciné Live]
[COUP de COEUR] "L'illusionniste". Ce dessin animé au réalisme poétique vous emporte jusqu'au coeur de l'Ecosse et attendrit le vôtre ! En ces temps de brumes, préférez suivre le coup de génie de Sylvian Chomet et de son équipe de "doux réveurs" qui ressuscitent la magie du cinéma.
 
En attendant de voir d'autres oeuvres sorties cette semaine, je recommande aussi :

- "Année bissextile" de Michael Rowe (Mexique, 1H32, interdit aux moins de 16 ans) avec Monica Del Carmen, Gustavo Sanchez Parra. Récompensé par le prix de la Caméra d'or du meilleur premier film à Cannes, "Année bissextile" met en scène un huis-clos amoureux sur fond de sado-masochisme et révèle l'actrice mexicaine Monica Del Carmen. Ce huis-clos tourné dans le décor unique d'un appartement, met en scène deux solitaires qui font connaissance par hasard. Après une longue série d'aventures sans lendemain, plongée dans un terrible manque affectif, Laura croise la route d'Arturo. Très vite, une intense relation sado-masochiste s'installe. Dans une promiscuité pesante, servie par une photographie blâfarde et presque envoûtante, le spectateur assiste à des scènes crues mais filmées avec retenue, où plaisir, douleur et au final, amour, se succèdent. Mon avis : On peut trouver ce premier film "âpre, grostesque et asphixiant" [Pierre Murat, Télérama] mais on peut y voir aussi une sorte d'"Empire des sens" version mexicaine, la qualité esthétique en moins.

- "Un transport en commun" de Dyane Caye (France, 48 minutes) avec Umban Gomez de Kset, Mbègne Kassé, Anne Jeanine, Bigué N'Doye, Antoine Diandy. A Dakar, au Sénégal à la fin de l'été. Le temps d'un voyage de Dakar à Saint-Louis, les passagers d'un taxi-brousse croisent leurs destins et se racontent en chansons.
Mon avis : Le premier jour de sa sortie, comble était la seule salle parisienne (Action Christine, 6e) diffusant ce moyen-métrage dont la presse - de Libération aux Inrockuptibles en passant par Le Canard Enchainé ne tarit pas d'éloge en le comparant aux comédies musicales de Jacques Demy, l'exotisme et l'humour en plus.
 

[FOCUS] rencontre vidéo  L'Afrique "en chanté" de Dyana Gaye

"Un transport en commun", en salles cette semaine, est le 4e film de Dyana Gaye, jeune réalisatrice franco-sénégalaise. Une comédie musicale inspirée d'histoires individuelles captées parmi les passagers d'un taxi-brousse, qui chantent leurs aspirations, leurs joies comme leurs drames. La cinéaste commente trois extraits. À voir [Télérama]

Des films vus ces dernières semaines (plus rarement qu'à l'accoutumée), je recommande en particulier :
-> le polar transgenre et délicat "Dans ses yeux" de l'argentin Juan José Campanella (2H09). Autour de l'enquête sur un meurtre ou plutôt sur le meurtrier, dans une mise-en-scène virtuose, une plongée dans l'Argentine de ses années peu vertueuses. Oscar du meilleur film étranger bien mérité.

 
-> la "fable grinçante sur les limites de l'activisme à l'heure d'Internet" [Télérama] "8th Wonderland" des français Nicolas Alberny et Jean Mach. Une oeuvre décalée et intelligente sur les pouvoirs que nous nous attribuons.
 
-> "L'enfance du mal", le premier film d'Olivier Coussemacq, une histoire à la Simenon bien alambiquée avec l'excellent Pascal Greggory.
 
-> "L'autre rive", le road-movie d'une poésie particulière réalisé par le georgien George Ovashvili. Pour parler avec talent de nos "frontières" avec les yeux d'un enfant à la recherche de son père.
 
-> "Nannerl, la soeur de Mozart" de René Féret : "Il y a une certaine nonchalance heureuse dans cette histoire d'artistes frustrés où l'amour ne se dévoile qu'à travers les mots doux mais pudiques échangés et les notes sensibles échappées du violon de Mademoiselle Mozart jouée avec finesse par Marie Féret."

-> "Rabia", le "conte cruel efficace" de l'équatorien Sebastian Cordero, "infernal alliage entre Kafka et Bunuel tourné comme un film fantastique" ["la relation maitre-esclave en huis-clos", Le Monde]. "A la lisière du fantastique, Sebastian Cordero signe un film troublant sur le voyeurisme et la frustration" [Les critiques clunysiennes]. Une histoire d'amour et de rage ("rabia" en espagnol) qui vous prend par le "né". Quand vous l'aurez vu, vous comprendrez.

On peut aussi aimer :
> "Lola", le "mélodrame tonique" [Télérama] du philippin Brillante Mendoza, traité à la manière documentaire : deux grands-mères au secours de leurs petits-fils, protagonistes d'une histoire judiciaire dans un Manille pluvieux et moite.
> "Les mains en l'air" de Romain Goupil : "Un cas d'école qui fait passer dans le cinéma français un courant d'air frais comme un torrent de gosses dévalant un escalier" [David Fontaine, Le Canard Enchainé]

Mes derniers COUPS de COEUR : Ajami de Scandar Copti et Yaron Shani, un "Parrain" en Terre Sainte tendu et fortement bien inspiré, Eastern plays du bulgare Kamen Kalev , oeuvre essentialiste, nourrie d'émotions autant fortes que douces, The Ghost Writer, le film le plus puissant de Roman Polanski, Liberté, l'oeuvre "en toute liberté" et pleine en émotions de Tony Gatlif , Invictus, l'essai transformé de Clint Eastwood, Tsar, magistrale réalisation de Pavel Lounguine, La Route, l'émouvant conte futuriste de John Hillcoat, Vincere de Marco Bellocchio, oeuvre essentielle et inoubliable portée par l'interprétation bouleversante de Giovanna Mezzogiorno, A l'origine de Xavier Giannoli, fabuleux mensonge cinématographique, Le concert, la comédie déjantée de Radu Mihaileanu, Le Ruban blanc de l'autrichien Michael Haneke qui montre, par anticipation du passé, les racines du mal, L'affaire Farewell de Christian Carion, solidement réalisée et interprétée, Tu n'aimeras point le film très maîtrisé de l'israélien Haim Tabakman, Un prophète, le chef d'oeuvre de Jacques Audiard, font partie de mes derniers COUPS de COEUR.
 
[> voir ma page CINEMA des PARIS de caphi] (mise à jour régulièrement)
 

Les Paris de Caphi

 [l'image] Jardin des Tuileries, 9 juin 2010 (1er) - photo caphi

> ma sélection culturelle (expos, musiques, théâtre) dans les Paris de caphi

Les puces, capitale du jazz et des arts forains Que vous aimiez la guitare manouche, les manèges ou la photographie, vous trouverez votre bonheur, ce week-end à Saint-Ouen, autour du 6e Festival jazz musette des puces où une trentaine de marchands célèbrent les forains, en présentant des pièces rares et souvent insolites. Expositions, concerts gratuits et démonstrations d’artisans luthiers, pendant ces quatre jours, le grand concert de ce samedi au Cap Saint-Ouen, promet une bonne ambiance : la chanteuse Zaz, le guitariste Swan Berger, des légendes du jazz manouche et du musette, Dorado et Tchavolo Schmitt, Marcel Azzola, et des têtes d’affiche : l’incontournable Didier Lockwood et Maurane, qui rend hommage à Nougaro. Exposition de photographies, de vidéos, de disques et d’objets cultes sur Django Reinhardt, roi du jazz manouche et enfant de Saint-Ouen dont on célèbre le centenaire ! Enfin, jusqu’au 26 juillet, une exposition inédite racontent l'histoire des marchés Paul-Bert et Serpette. Programme complet et plan détaillé sur www.festivaldespuces.com [photo caphi]
Festival Et 20 l'été Du 19 au 27 juin les rues du 20e vont vous surprendre avec 15 spectacles gratuits et en plein air ! Ce week-end, une femme et un cheval déambuleront, danseront, vivront leur quotidien, du Cours de Vincennes au parc de Belleville.
Samedi 19/06 à partir de 14h : Performance de Salam Toto au Cours de Vincennes et dimanche 20/06 toute la journée en bas du parc de Belleville. EN SAVOIR PLUS > mairie20.paris.fr/
-----------------
Cet été, les pieds dans l'eau et le coeur léger : les fêtes du Canal de l'Ourcq !
--------------
[expos] la dynamique galerie Corcia (Paris 3e, M° Arts & Métiers) qui présente des artistes remarquables > Plus d'infos
---------------
[expos photos]
> jusqu'au 3 juillet 2010 > Avec Amnesty International, une expo où l'image donne ici tout son sens. "Dignité. Droits Humains et Pauvreté" à l'Hôtel de Ville de Paris de 10 H à 19H (salle des Prévôts, accès par le parvis de l'Hôtel de Ville). Gratuit. Pour aller plus loin et échanger, des tables rondes se tiendront les 15, 21 et 22 juin. Plus d'infos > www.expo-dignite.com
> La Galerie Agathe Gaillard (Paris 4e) expose Jean-Pierre Evrard dans une exposition très footballistique intitulée "Débuts... des buts" A voir aussi pour les nus africains et les instantanés de la vie quotidienne en Afrique (Egypte, Maroc, Burkina, Sénagal) et au Brésil - Jusqu'au 9 juillet - Plus d'infos > agathegaillard.com
---------------------------------
En mai 2010, l'UNESCO a organisé le 3e Festival international de la diversité culturelle (expositions, concerts, spectacles, projections de films) - Plus d'infos - > Consultez les prochaines manifestations de l'UNESCO [illustration : IIIe Festival International du Charanco le 17 mai 2010 à l'UNESCO - photo caphi]
------------------------
Quand l'art tribal de l'Inde se frotte à la modernité Le musée du Quai Branly présente les réalisations contemporaines époustouflantes d'artistes issus des populations autochtones et des communautés «folk», dites «Adivasi» ("les premiers habitants" en sanskrit). Des oeuvres plastiques étonnantes, tant utilitaires que sacrées, bien différentes des standards connus de l’art indien, dévoilant un autre visage de l’Inde à travers des productions pluridisciplinaires les plus représentatives de ces populations indiennes qui pré-existaient à l'arrivée des Hindous et ont été progressivement refoulées dans les montagnes et les forêts. "Autres maîtres de l'Inde - Créations contemporaines des ADIVASI" au Musée du Quai Branly jusqu'au 18 juillet. PLUS d'INFOS > www.quaibranly.fr
-------------------------------------
[street art] VitryJam pour faire (re)connaître les Arts Urbains. à deux pas du MalVal à Vitry sur Seine (Val de Marne, 94), Djamel créateur d'espaces culturels présente tous les mois des artistes du Street Art. Depuis décembre 2009, une quarantaine d'artistes de la scène française et internationale sont venus peindre et exposer à VitryJam - Plus d'infos > http://vitryjam.com/
----------------
Promenez vous dans le Paris romantique de Chopin L’année 2010 marque le bicentenaire de la naissance de Frédéric Chopin. Le célèbre compositeur séjourna à Paris de 1831 à 1849. Ces années parisiennes furent un terrain fertile à l’épanouissement de son génie musical. Paris rend hommage au plus parisien des polonais à travers une grande exposition au musée de la Vie romantique (jusqu'au 11 juillet), des concerts, des animations dans les bibliothèques et une balade à travers le Paris de l’artiste. Découvrez le parcours romantique de Frédéric Chopin en images et en vidéo. EN SAVOIR PLUS
-------------
 

 

Retrouvez
ma revue de presse, mes coups de gueule et de coeur ainsi que mon actualité sur mon Facebook | Caphi la Webdromadaire
ma revue de presse, mes coups de gueule et de coeur ainsi que mon actualité sur mon
Facebook | Caphi la WebdromadaireFacebook | Caphi la Webdromadaire

Publié dans [aux Arts et caetera]

Commenter cet article