SPECIALE "FETE de la MUSIQUE"

Publié le par caphi

la Webdromadaire de caphi

 SPECIALE "FETE de la MUSIQUE"

Fete de la musique, rue François Miron.JPG 
La fête de la musique en 2009, rue François Miron (Paris 4e) - photo caphi
 
SANY0412
Des salons du Ministère de la culture aux bars des plus reculés, du centre de Paris à Montmartre en passant par le quartier latin, bientôt ici la chronique parisienne de ma fête de la musique 2010.
 [illustration : Avec sa voix chaude et sensuelle,la chanteuse espagnole Amparo Sanchez, sur des accords de rock alternatif latino a enchanté le public cosmopolite qui s'est donné rendez-vous dans les jardins du Palais Royal ce lundi 21 juin 2010 vers 22 H 30 - photo caphi ]

 La 29e Fête de la musique se veut une ode à toutes les femmes

Muses de l'Antiquité, héroïnes d'opéra au destin tragique, chanteuses réalistes, chaudes voix du jazz, rappeuses vociférantes ou jeunes pousses engagées: toutes les femmes étaient au coeur d'une même partition à l'occasion de la Fête de la musique millésime 2010 qui s'est tenu un peu partout en France lundi 21 juin, en même temps que dans de nombreux pays d'Europe et sur les quatre autres continents

SANY0250.JPGDans un café, prés de la mairie du XVIIe ardt de Paris en 2009 - photo caphi
 
Cette 29e édition a voulu rendre hommage à celles, créatrices ou inspiratrices qui sont trop longtemps restées sous le joug de la domination masculine, comme par exemple au XIXe siècle, où pour rester "convenables" les femmes étaient cantonnées au piano et seulement dans les salons. "Dans la polyphonie de voix libres et joyeuses, la musique nous rappellera qu'il est des domaines où la différence ne sépare pas, mais unit et enrichit", a souhaité le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand avant la manifestation.
 
SANY0386Et le ministère de la Culture de donner l'exemple dans les jardins du Palais-Royal avec entre autres Christine Salem et son répertoire de chants traditionnels comoriens, malgaches, créoles ou swahilis, les rythmes suaves de Madjo [photo ci-contre], le son "americano cubano" d'Amparo Sanchez ou le jazz flamenco de l'Espagnole Buika.
 
SANY0425.JPG Dans les salons du Ministère de la Culture, la chanteuse martiniquaise Jessyka a fait swinguer les invités ce 21 juin 2010 - photo caphi
 
SANY0216.JPGDevant le jardin Clichy-Batignolles (Paris 17e) le 21 juin 2009 - photo caphi
  
SANY0447.JPGLa fête de la musique, l'occasion de se rencontrer. Ici, en 2009 dans une rue du Marais à Paris - photo caphi
 
SANY0358.JPGSANY0365Comme en 2009, les mots doux et les notes joyeuses ont été aussi de la fête dans mon quartier des Epinettes (Paris 17e). Devant le bar de la Piscine, vers 18H, au 86, rue de la Jonquière, avant le vintage rock blues des Crazy Butchers, le duo composé de Vanessa Hidden (voix) et de Tristan Michel (piano) avec des chansons françaises réalistes de la Belle Epoque, a animé ce quartier du nord-ouest parisien à la population métissée - photo caphi
 

Publié dans [aux Arts et caetera]

Commenter cet article