Trans-formations

Publié le par caphi

Eglise Saint-Joseph des Epinettes, dimanche 20 mars 2010, 11 H 30 - photo caphi  

"Voter, c'est s'engager face à sa pensée" J.L. Montpontet, samedi 20 mars, "13 H15" sur France 2
 -----------------------------------------------------------------------
sommaire
. [cinéma] "Le temps de la kermesse est terminé" de Frédéric Chignac avec Stéphane Guillon
. [expo] SEXE, MORT et SACRIFICE dans la religion MOCHICA au Musée du quai Branly
. [BONS PLANS] restaurant "Curry poulet", spécialités mauriciennes
. [images et musiques] Aung San Suu Kyi - Jane Birkin Music Video  
. [le billet de caphi] Trans-formations ?
. [FranceElections régionales : choses lues, vues et entendues...
. [mediacratie] Twitter, twitter, il en restera toujours quelque chose...
. [perspectives] De la duperie au désengagement démocratique
. rappel des blogs de caphi
politesses aux abonne(e)s
 -----------------------------------------------------------------------
 
[cinéma] Le temps de la kermesse est terminé de Frédéric Chignac (France, 1H40) avec Stéphane Guillon, Aïssa Maïga, Eriq Ebouaney, Thierno N'Diaye Doss.
Mon avis : L'humoriste Stéphane Guillon, à travers son personnage contrasté, met en exergue les nouveaux colonisateurs de l'Afrique. Les quelques moments de tendresse radoucissent le climat étouffant de cette fiction pas manichéenne.
Dans son premier long métrage, Frédéric Chignac brosse un tableau extrêmement pessimiste de l'Afrique et dénonce le déséquilibre des relations Nord/Sud, Blancs/Noirs. Stéphane Guillon, adepte de l'humour noir jusqu'au mauvais goût assumé, dont certaines chroniques au vitriol sur France Inter font polémique, excelle dans le rôle d'Alex, un homme cynique avec un fond raciste. Alex ne devait passer que quelques minutes à Koupala, pour y prendre de l'essence. Mais sa voiture tombe en panne et il reste plus de temps que prévu dans ce village microscopique perdu dans un désert africain. Il fait très chaud, Alex n'a rien d'autre à faire que boire des bières au "Dieu merci", l'unique commerce du village. Ou faire des siestes. Au fil des jours, ce Français rencontre quelques habitants, sans jamais sympathiser, tant ses opinions sont arrêtées sur les Africains et l'Afrique.
 ----------------------------------------------------------------------- 
 
[expo] SEXE, MORT et SACRIFICE dans la religion MOCHICA Le Musée du quai Branly  présente des pièces exceptionnelles issues des collections du Museo Larco de Lima s'appuyant sur des hypothèses scientifiques novatrices qui feront tomber bien des tabous. (jusqu'au 25 mai 2010). Profitez-en également pour visiter l'exposition "LA FABRIQUE des IMAGES" (jusqu'au 17 juillet 2010) qui, si elle peut rebuter certains visiteurs, n'en est pas moins intéressante par son approche comparative des cultures autour de la représentation des images. EN SAVOIR PLUS > www.quaibranly.fr 
 
 
-----------------------------------------------------------------------
[BONS PLANS] restaurant "Curry poulet", spécialités mauriciennes (menu autour de 10 euros) Au Champs-Elysées, Amitah et Jo savent bien recevoir et vous proposent une cuisine raffinée des différentes saveurs de l'Océan Indien (vous recommander de la part de caphi) Dans la galerie au niveau du 34, avenue des Champs-Elysées (8e) - métro Franklin Roosevelt. Sur place, à emporter ou traiteur. Tél. 01 45 63 26 54. Attention : Fermé à 19 H30 et le week-end > Consulter mes BONS PLANS dans les PARIS de caphi
 
-----------------------------------------------------------------------
Quand on retire aux citoyens leur (droit de) vote, voilà ce que ça donne. C'est aujourd'hui, au XXIe siècle. Encore.
Français, pensez-y....
 (source www.youtube.com) Jane Birkin's music video—an ode to Nobel Prize Prisoner and prisoner of conscience, Aung San Suu Kyi—is a powerful, alarming and heartfelt look at the humanitarian crisis in Burma and the woman who continues to defy the oppression that lies within... www.protectthehuman.org -
-----------------------------------------------------------------------

[le billet de caphi] Trans-formations ?

Galerie Agathe Gaillard, (Paris 4e), le 25 février 2010 - www.agathegaillard.com - photo caphi

Dans un e-mail daté de ce lundi matin signé @+, un hypeur * parisien" m'écrit :

Salut,
Je n’ai pas grand-chose cette semaine ; Je ne sais pas si c’est calme ?
Pas d’événements à venir ces prochains jours ?
Fais moi signe si il y a quelque chose…
En attendant, bonne semaine !
@+

* hypeur : De l’anglais hype (« une sorte de danse »).  A slang term used to refer to hyperactivity, a medical notion describing a state in which a person is abnormally excitable and exuberant (source : Wikipedia, the free encyclopedia, Wiktionnaire)
 
Voici ma réponse en forme de revue de presse et de réflexions : 
 
Bonjour cher "+@",
 
Oui, ça bouge. Voici les échos et le programme de la semaine :
 
8:20 : Ce matin sur France Inter, Eric Besson, ministre de (...) l'identité nationale pas content (pour ne pas dire plus) des chroniques "racistes" de l'humoriste Stéphane Guillon et qui donne des leçons de "responsabilités" à la radio de service public - www.franceinter.com
Au lendemain des régionales, le leader d'Europe Ecologie lance son appel du 22 mars version 2010 pour rassembler Verts, socialistes, Cap 21, communistes et «que sais-je encore». Une initiative qui fait déjà grincer des dents dans son camp. (Le Figaro)
 Le leader d'Europe Écologie lance lundi matin un «appel» pour créer «une nouvelle formation politique».
En passant de 168 conseillers régionaux à près de 280, Daniel Cohn-Bendit n'a pas renoncé à ouvrir «son» rassemblement Europe Écologie aux centristes, dans «une nouvelle formation politique à inventer». De longue date..., il avait prévenu qu'il lancerait lundi matin un nouvel «appel du 22 mars», 42 ans après le mouvement du 22 mars, qui annonçait Mai 68. Les écolos sont désormais la «troisième force politique durable». Dany compte restructurer l'«Opni» (Objet politique non identifié). Des «assises de l'écologie» doivent avoir lieu en juin entre partisans et opposants de «la ligne Cohn-Bendit».
"Le danger pour la famille écolo est de retomber dans la caricature d'un parti en proie aux querelles picrocholines" écrit le Figaro
 
Et jeudi, Dominique de Villepin, de retour de Chine (oui, oui, ça ne s'invente pas !), lancera "un nouveau mouvement politique"...
 
En attendant le grand jour, on rase (les murs)... GRATIS !
 
Le Refuge salue la réélection de Jean-Paul Huchon, président de la Région Ile-de-France.
POUR QUE JEAN-PAUL HUCHON TIENNE SES PROMESSES ELECTORALES
http://www.facebook.com/event.php?eid=110648582284695&ref=mf Durant sa campagne électorale, Jean-Paul Huchon a fait état de sa prise de conscience vis à vis des jeunes homosexuel(le)s, bisexuel(le)s et transexuel(le)s rejetés par leurs parents et qui sont contraints à l'errance.
Tant de situations de souffrances décrites par le dernier livre de Jean-Marie Perier.
Jean-Paul Huchon s'est prononcé par écrit pour un soutien financier de la Région Ile-de-France vis à vis de ce projet.
Nous restons vigilants face à la concrétisation de cet engagement.
www.le-refuge.org
 
- Lieu :IDF - Date/heure :jeudi 15 avril 2010 06:00
 
-----------------------------------------------------------------------
[mediacratie] Twitter, twitter, il en restera toujours quelque chose...

 Si vous avez été curieux de découvrir les résultats en avant première sur Twitter, prenez les avec des pincettes et regardez bien vos sources, car beaucoup de résultats erronés ont circulés.. > Régionales: les résultats fuitent sur le Web, mais plus discrètement - LePost.fr

 
----------------------------------------------------------------------- 
[France] Elections régionales : choses lues, vues et entendues...
 
Parc Clichy-Batignolles (Paris 17e), le 25 février 2010 - photo caphi
 
EN BREF > François Fillon reconnaît "le succès des listes de gauche" mais la majorité "ne veut pas changer de cap" - Le PS confirme son succès - L'Alsace, dernière région à droite, la Corse passe à gauche - Sursaut de la participation
 
Jean-Paul Huchon : Jean-Paul Huchon : "La victoire de la gauche et des écologistes est sans appel. Ce soir, les Franciliens ont voté pour une vision solidaire de la région. C'est la victoire d'un style de gouvernance qui cherche non pas à opposer mais à unir." (Hier, à 21:04) - "En Ile-de-France, je proposerai la gratuité des transports pour les jeunes en insertion, ainsi que l'accès à une mutuelle pour tous les jeunes. Notre victoire c'est aussi le rejet du Grand Paris du président de la République." (ce dimanche 21 mars 2010 20h58, LeMonde.fr)
"L'abstention est toujours présente, certes de façon moindre. Je me demande pourquoi on ne prend pas en compte le vote blanc, après quoi on pourra réellement parler de message des Français au lieu de parler du désinteressement." [ zk, lemonde.fr, dimanche 21 mars 2010 23h07
 
Pourquoi vous votez, pourquoi vous vous abstenez ? [lemonde.fr]
"S'abstenir, c'est refuser de donner son avis. Je vote d'abord parce que je ne veux pas appartenir à la masse anonyme des abstentionnistes. Entre ceux qui ne votent pas pour adresser un message à la gauche, ceux qui font la même chose, mais pour s'adresser à la droite, les "je-m'en-foutistes", les déconnectés de la vie politique faute d'instruction et d'information, les exigeants qui, faute de se présenter eux-mêmes, ne trouvent jamais le candidat qui partage à 100 % leurs idées, ...comment s'y reconnaître et décrypter les intentions ? Quant à l'argument qui consiste à ne pas voter pour que "ça change", il me parait totalement illogique. Je vote aussi en pensant aux pays où le droit de vote est nié, truqué ou inexistant: vis à vis de ces pays l'abstentionnisme est indigne. Je vote enfin parce que s'abstenir, c'est refuser de donner son avis, c'est toujours conforter les gens en place et c'est inutile puisque, seuls les votants décident finalement." [Françoise R.]
> LIRE les autres avis : www.lemonde.fr/elections-r
egionales/article_interactif/2010/03/21/pourquoi-vous-votez-pourquoi-vous-vous-abstenez_1322157_1293905.html
 
Ces régionales sont un succès pour le FN. Il ne retrouve pas ses scores de 2004, mais revient sur le devant de la scène et montre qu'il pèse lourd dans plusieurs régions. Surtout, il va retrouver des élus... et du financement.
[Décryptage] Le FN signe son retour dans le jeu politique
C'est sans doute une autre défaite de l'UMP : les régionales de 2010 marquent le retour d'un Front national fort en France. Présent au second tour dans 12 régions, le FN y réalise un score moyen de 17 %, soit son étiage de 2007. Bien loin, en tous cas, des 6,45 % des européennes 2009.(...) Ce succès renouvelé s'explique sans doute en partie par le "retour au bercail" des électeurs d'extrême droite qui furent séduits par Nicolas Sarkozy en 2007. Malgré un discours qui est resté musclé sur l'immigration et la sécurité, le chef de l'Etat a déçu ces électeurs, qui ont préféré donner à nouveau leurs voix au FN. Le Front a également su manier avec succès un double discours, à la fois anti-immigrés et fortement teinté de social et de dénonciation des dérives du capitalisme, à même de séduire un électorat populaire déçu des politiques traditionnels" (...) Entre la forte abstention au premier tour et le retour de l'extrême droite, c'est toute la classe politique des partis de "gouvernement" qui est désavouée.

 
EN BREF > François Fillon reconnaît "le succès des listes de gauche" mais la majorité "ne veut pas changer de cap" - Le PS confirme son succès - L'Alsace, dernière région à droite, la Corse passe à gauche - Sursaut de la participation
 
Jean-Paul Huchon : Jean-Paul Huchon : "La victoire de la gauche et des écologistes est sans appel. Ce soir, les Franciliens ont voté pour une vision solidaire de la région. C'est la victoire d'un style de gouvernance qui cherche non pas à opposer mais à unir." (Hier, à 21:04) - "En Ile-de-France, je proposerai la gratuité des transports pour les jeunes en insertion, ainsi que l'accès à une mutuelle pour tous les jeunes. Notre victoire c'est aussi le rejet du Grand Paris du président de la République." (ce dimanche 21 mars 2010 20h58, LeMonde.fr)
"L'abstention est toujours présente, certes de façon moindre. Je me demande pourquoi on ne prend pas en compte le vote blanc, après quoi on pourra réellement parler de message des Français au lieu de parler du désinteressement." [ zk, lemonde.fr, dimanche 21 mars 2010 23h07
 
Pourquoi vous votez, pourquoi vous vous abstenez ? [lemonde.fr]
"S'abstenir, c'est refuser de donner son avis. Je vote d'abord parce que je ne veux pas appartenir à la masse anonyme des abstentionnistes. Entre ceux qui ne votent pas pour adresser un message à la gauche, ceux qui font la même chose, mais pour s'adresser à la droite, les "je-m'en-foutistes", les déconnectés de la vie politique faute d'instruction et d'information, les exigeants qui, faute de se présenter eux-mêmes, ne trouvent jamais le candidat qui partage à 100 % leurs idées, ...comment s'y reconnaître et décrypter les intentions ? Quant à l'argument qui consiste à ne pas voter pour que "ça change", il me parait totalement illogique. Je vote aussi en pensant aux pays où le droit de vote est nié, truqué ou inexistant: vis à vis de ces pays l'abstentionnisme est indigne. Je vote enfin parce que s'abstenir, c'est refuser de donner son avis, c'est toujours conforter les gens en place et c'est inutile puisque, seuls les votants décident finalement." [Françoise R.]
> LIRE les autres avis : www.lemonde.fr/elections-r
egionales/article_interactif/2010/03/21/pourquoi-vous-votez-pourquoi-vous-vous-abstenez_1322157_1293905.html
 
Ces régionales sont un succès pour le FN. Il ne retrouve pas ses scores de 2004, mais revient sur le devant de la scène et montre qu'il pèse lourd dans plusieurs régions. Surtout, il va retrouver des élus... et du financement.
[Décryptage] Le FN signe son retour dans le jeu politique
C'est sans doute une autre défaite de l'UMP : les régionales de 2010 marquent le retour d'un Front national fort en France. Présent au second tour dans 12 régions, le FN y réalise un score moyen de 17 %, soit son étiage de 2007. Bien loin, en tous cas, des 6,45 % des européennes 2009.(...) Ce succès renouvelé s'explique sans doute en partie par le "retour au bercail" des électeurs d'extrême droite qui furent séduits par Nicolas Sarkozy en 2007. Malgré un discours qui est resté musclé sur l'immigration et la sécurité, le chef de l'Etat a déçu ces électeurs, qui ont préféré donner à nouveau leurs voix au FN. Le Front a également su manier avec succès un double discours, à la fois anti-immigrés et fortement teinté de social et de dénonciation des dérives du capitalisme, à même de séduire un électorat populaire déçu des politiques traditionnels" (...) Entre la forte abstention au premier tour et le retour de l'extrême droite, c'est toute la classe politique des partis de "gouvernement" qui est désavouée.
-----------------------------------------------------------------------
[perspectives] De la duperie au désengagement démocratique

Un élément non négligeable du "désengagement" citoyen est cette "duperie" perpétuelle depuis trop longtemps jouée et assumée par des "acteurs" politiques qui, pas tous malhonnêtes ou "pourris" comme on l'entend souvent au café du commerce, sont surtout de plus en plus impuissants à juguler les différentes crises économiques - provoqués par des marchés de plus en plus opaques - accablant leurs administrés leurrés qui ont cru (croient) que leurs (futurs) élus pouvoir régler ou régleront leurs problèmes d'un coup de baguette magique.

L'Histoire récente a pourtant montré les mécanismes qui, par le rejet des politiques "traditionnels" ont permis de "duper" des électeurs "dépourvus" se croyant "désestimés". Les années 30 et 40 en sont un bon exemple : la crise de 1929 a vu monter en Europe des régimes autocratiques et amener au pouvoir des "chefs" que de nombreux électeurs croyaient "providentiels" pendant que d'autres observaient impuissants - et futurs victimes - passer le train en attendant que les choses s'améliorent...

Aujourd'hui, en France, le sarkozisme, cette méthode de gouvernement qui consiste à faire passer ses réformes en "légiférant" de plus en plus SANS passer par le citoyen - a créé malheureusement une "rupture" démocratique, une déresponsabilisation d'un grand nombre de nos concitoyens et donc un désengagement.

Méditons la-dessus avant que nous perdions l'envie complète de voter et de se voir retirer progressivement le droit de vote pour simplement décider des choix de nos propres vies.

Pour conclure, en paraphrasant une pub ancienne des piles "Wonder" : "La démocratie ne s'use que quand on n'en sert pas".
Caphi
Parc Monceau (Paris 17e), mars 2010 - photo caphi
rappel des blogs de caphi
sélection d'informations identitaires, culturelles et citoyennes
 
> Différences (blog de RÉFÉRENCE FRANCOPHONE consacré à la TRANSIDENTITE et à l'INTERSEXUATION) > http://caphi.over-blog.fr


>
 les PARIS de caphi : sélection de spectacles, expos, infos, images, chroniques et reportages (blog actualisé régulièrement) > http://paris-caphi.blogspot.com

> la webdromadaire de caphi
 (mon regard décalé, subjectif et citoyen sur l'identité et le sens en particulier à travers les Arts et les Sciences) > http://lawebdromadaire.over-blog.com)
 
> notre raison d'être (
actes et faits citoyens qui donnent du sens à nos vies) > http://notreraisondetre.over-blog.com

> le journal personnel de caphi
(en développement) > http://caphi.over-blog.net> http://caphi.over-blog.net

Publié dans [les billets de caphi]

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article