[la chronique de caphi] Atmosphères, drôle(s) d'atmosphère(s)...

Publié le par caphi

« Elle a jonché d'or et de jade ma routine
Elle a jonché de sopalin des torrents de larmes
Mais l'ampleur m'a fait me fissurer
Ode à la vie
Ode à la parodie
Ode à la poésie
Ode à la vie
Ode à la vie... »

Alain Bashung, Ode à la vie

Epinay-sur-Seine (Val d'Oise), vue du RER D, le 6 mars 2009 - photo caphi
O
h Gaby, Gaby, je ne peux pas dormir...

Ce samedi soir, le "Victorieux" chanteur-poête "à l'esthétique sombre et élégante", Alain Bashung est parti "réver avec Madame".

Il rejoint ainsi le Panthéon de nos mémoires avec la bonne compagnie de Brel, Barbara ou Gainsbourg. Paix à son âme.

Osez, osez... Joséphine !

Justement, c
ette semaine fut riche en événements artistiques ou politiques plus ou moins osés...

Lundi soir,
à l'occasion de la Fashion week, j'ai effectué une visite à ATMOSPHÈRES, sorte de 
salon international de jeunes créateurs stylistes installé dans le pavillon Cambon sis dans le jardin des Tuileries. Pour y tâter du tissu et en apprécier ainsi les tendances. L'éthique commence à y faire son apparition et les matières prennent des couleurs : en particulier, les imprimés chatoyants sur des soies venus d'Asie donnent un goût de printemps précoce à la mode.


Plus concrètement, à l'École des Beaux-arts, ce jeudi 12 mars 2009, à l'heure du déjeuner, la styliste chinois Shiatzy Chen présentait sa collection Automne-Hiver 2009; En 10 minutes chrono, ce fut un éblouissement des sens ! Le chatoiement des matières que portaient de belles demoiselles juchées sur des talons très Geisha en faisait oublier le bruit crépitant des nombreux appareils des photographes présents qui couvraient depuis une semaine la Fashion week, événement bisannuel très couru.


Ma petite entreprise...

Dans le très chic salon de thé Angelina, rue de Rivoli, les initiateurs et intervenants de la prochaine édition de "Jardins jardin" (du 3 au 7 juin prochain dans le jardin des Tuileries), présentait mardi 10 mars, à l'occasion d'un petit déjeuner de presse, cette manifestation créative autour d'un secteur qui représente quand même 50 000 emplois "non délocalisables" . J'en reparlerai bientôt... En attendant, vous pouvez visiter le site : www.jardinsjardin.com.


Ce même mardi, je tenais aussi à témoigner, de par ma présence non loin de l'Ambassade de Chine à Paris, avec d'autres tibétains et des tibetan'friendly, pour rappeler
le premier soulèvement contre l'envahisseur chinois il y a déjà 50 ans ! [LIRE mes dossiers sur mon blog "notre raison d'être"]

A l'arrière des Berlines...

D
és 17H, j'étais toutefois en avance sur le défilé (parti de Montparnasse à 16 H 30) qui n'arriva aux abords de l'ambassade de Chine près d'Alma Marceau, déjà hyper sécurisée par de nombreuses unités de C.R.S., que vers 18 H 30.
Place de l'Alma, vers 18H - photo caphi
J'ai pu observer le climat et le manège des C.R.S. ainsi que celui d'officiels chinois qui se cachèrent de l'objectif de ma caméra et s'enfuirent lorsqu'ils comprirent ma "qualité" de journaliste.

Après une heure et demi d'"observations", vers 18 H 30, au moment où les premiers manifestants rejoignaient la place de l'Alma, je décida pourtant de faire un break "réchauffant"; j'enfourcha un Vélib' jusqu'à une galerie - installée face au... Ministère de l'Intérieur !  - pour assister au vernissage d'Antoni Ros Blascos , artiste catalan qui présentait des oeuvres très spirituelles, fortement imprégnées de surnaturel. Ce qui m'a fait dire que nous sommes ici, à l'opposé d'en face, dans le "Ministère de l'Intérieur... de l'âme" (Galerie Grand E'ETerna, 3, rue de Miromesnil, Paris 8e - 01 42 65 14 46 - contact artiste : artisteharada@gmail.com).

Après avoir englouti 3 tartines de paté et de guacamole agrémenté d'un verre de Bourgueil - un Saint-Nicolas, près de
l'Élysée, ça ne s'invente pas - je revins à la manifestation pro-tibétaine qui se disloquait avec calme.

Jeudi 12 mars, l'inauguration du 29e Salon du Livre de Paris - le Mexique en est l'invité d'honneur - a attiré beaucoup de monde. A tel point que le service de sécurité fut débordé par l'afflux massif des invités (un bon signe en cette période de crise ?). Manque d'ouverture d'esprit de la part de ses vigiles qui ballottèrent une personne handicapée d'une porte à une autre. Devant des invités trop stoïques, j'ai dû pousser ma gueulante pour qu'enfin on fasse rentrer, par la porte des exposants, cette personne visiblement énervée (et moi aussi !) par l'attitude de ces sbires paranoïaques et manquant surtout visiblement de pragmatisme.
De toute façon, le "résident de la République" - pour rappeler une expression du regretté Alain Bashung - Nicolas Sarkozy ("Casses-toi, pov' con !"), n'était pas là : il lit si peu et encore moins la "Princesse de Clèves"...
(photo ci-contre : agapes en musique au Stand de la Corse)

Les vertiges de l'amour...

Ce vendredi soir, entre chien(ne)s et louves, le Centre Gay et Lesbien de Paris fétait le 1er anniversaire dans ses nouveaux locaux, rue Beaubourg (4e). Entre les interventions artistiques - Caroline Loeb ["c'est la ouate !"] fit un mini-show pour inciter "les pédés, [ses] premiers clients" à venir voir son nouveau spectacle aux Blancs-manteaux autour des figures légendaires de la chanson française : Joséphine Baker, Mistinguett, etc... (j'en reparlerai ici), Caphi a effectué quelques pas de danse... pour faire passer l'excellent gâteau-patisssier découpé par "la patronne" des lieux, Christine Le Doaré (bientôt ICI ma vidéo) et que j'ai partagé avec une trans péruvienne quelque peu timide.

Le
Festival International de Films de Femmes a ouvert sa 31e édition (jusqu'au 22 mars). Bientôt ma chronique sur ma Webdromadaire.


En attendant, je vous recommande d'aller voir le film "citoyen" - et si juste - de Philippe Lloret, "WELCOME" avec un Vincent Lindon remarquable.
De Télérama ("Un film engagé et intense") à Libération ("Un Vincent Lindon irréprochable"), les critiques sont élogieuses. > VOIR les NOUVEAUX FILMS en salles et ma SELECTION dans les Paris de caphi.

Sol Ange, par mon Facebook, m'a invité à participer ce DIMANCHE 15 MARS aux Assises Nationales de la lutte contre les préjugés. Le MAG y est intervenu sur la table ronde consacrée à l'éducation ("Quelles pédagogies pour déconstruire les préjugés ?"). LIRE > Assises contre les préjugés racistes: la pédagogie plutôt que les statistiques ou mon compte-rendu bientôt ICI et sur mon blog "Différences".

Dimanche 15 mars : clôture du 
Festival des droits de l'Homme au cinéma Action Christine (paris 6e). Y a été présenté l'éclairant documentaire témoignant de la situation des transsexuel(le)s en France ["L'ordre des mots" de Cynthia et Mélissa Arra]
.

Présenté en avant-première, le documentaire de l'américain Marc Evans, "Toute ma vie en prison" [2008, 89 min.] a reçu le prix du Jury étudiant (photos ci contre) et le Grand Prix. Condamné à mort en 1982 pour le meurtre présumé d'un policier, Mumia Abu Jamial s'est pourtant toujours déclaré innocent. Malgré le soutien d'organisations des droits de l'homme et de célébrités, il attend son exécution depuis 26 ans dans une prison où il est réduit à l'isolement.
"The Sari soldiers" de Julie Bridgams, "The shadow of the holy book" de Arto Halonen, "No comment" de Nathalie Loubeyre et "Tout l'or du monde" de  Robert Nugent ont été également récompensés.
Après le palmarès, Xavier de Lauzanne a présenté son documentaire "D'une seule voix". Réunis par un producteur audacieux pour une tournée française, des musiciens palestiniens et israéliens dévoilent leurs rivalités internes et leurs désespoirs d'une paix improbable. Curieusement, aucune chaîne de T.V. française a accepté de le diffuser ! - Plus d'infos sur le site du Festival.

Oh ! Ciel !
 
Bonne semaine : l'atmosphère semble printanière...
 

autres blogs de caphi
sélection d'informations identitaires, culturelles et citoyennes


>
 les Paris de caphi : sélection de spectacles, expos, infos, images, chroniques et reportages (blog actualisé régulièrement) > http://paris-caphi.blogspot.com
 
> Différences (mon blog consacré à la TRANSIDENTITE) > http://caphi.over-blog.fr
 

> notre raison d'être (
actes et faits citoyens qui donnent du sens à nos vies) > http://notreraisondetre.over-blog.com 
 
la webdromadaire

Ensemble de chroniques, (re)vues de presse "decalees, subjectives et citoyennes", d'alertes, d'eclairages, de coups de gueule, de coups de coeur ou d'invitations choisies, la
Webdromadaire est envoyee irregulierement par mail  - depuis plus de 6 ans deja - a de nombreux abonnes : decideurs culturels, economiques, politiques, mediatiques et d'autres membres de la societe civile.
 

Elle vous renvoie généralement vers mes blogs aux thematiques differentes (lire plus haut).

"Bouteille a la mer" dans cet ocean d'informations debitees quotidiennement, afin de proteger nos identites et retrouver du sens, la
webdromadaire est consideree par le site Place Publique / www.place-publique.fr [Media citoyen, relais d engagements associatifs et outil de democratie participative] comme "une des meilleures lettres citoyennes electroniques"

Publié dans [les billets de caphi]

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article