[Coup de coeur CINE] "Les toilettes du Pape" de César Charlone et Enrique Fernandez

Publié le par caphi

"Sans révolutionner le cinéma, Les Toilettes du Pape propose une escapade dépaysante nimbée d’une poésie et d’un humanisme charmants. Une curiosité qui mérite le détour." [Fluctuat.net]

http://bp2.blogger.com/_RXXTpwgw_vg/R-MOFUlcmDI/AAAAAAAABHg/xawOyNYOwVE/s1600-h/Les+toilettes+du+pape.jpg
*****chef d'oeuvre ****très bien ***bien **pas si mal * passable 
 
**** Les toilettes du Pape de César Charlone et Enrique Fernandez (Uruguay, Brésil, France, 1H37, titre original "El bano del papa").

Cette comédie sociale amère, entre Ken Loach et Jacques Tati, réalisée avec plein de grace par un duo sud-américain et jouée par des comédiens amateurs, est une oeuvre de
bienf-aisance. Rendez-vous donc dans ces toilettes-là sans attendre !
caphi


L'histoire
: En 1988 Melo, une petite ville uruguayenne à la frontière brésilienne qui vit de contrebande, attend fébrilement la visite du pape Jean-Paul II et les milliers de pèlerins en quête de souvenirs, sandwiches et boissons qu'elle devrait drainer. Un père de famille aussi désargenté que ses voisins pense avoir trouvé comment faire fortune : installer des toilettes publiques à l'usage des pèlerins. Pour financer son projet, il doit multiplier les allers-retours à la frontière, sur son vieux vélo, pour passer des produits de contrebande. Réalisé par Enrique Fernandez et Cesar Charlone, tous deux Uruguayens, et co-produit par le Brésilien Fernando Meirelles, l'auteur de "La Cité de Dieu", "Les Toilettes du Pape" mêle acteurs professionnels et comédiens débutants, originaires, tout comme Fernandez, de Melo, le petit village où le film a été tourné. Ils livrent des compositions magnifiques, faisant de la force de l'interprétation la principale qualité du film. Cette justesse se retrouve dans le regard des cinéastes, en empathie avec des personnages finement dépeints au fil de scènes à la fois drôles et poignantes, qui font de ces rêves de richesse une attachante épopée miniature. Cette jolie comédie néoréaliste sur les rêves de richesse des exclus était en sélection officielle au Festival de Cannes 2007, dans la section Un Certain Regard.
 
Les autres films de la semaine : l'Inde kitsch d'Anderson, le drame feutré de Claudel
Une nouvelle comédie loufoque de l'Américain Wes Anderson, "A bord du Darjeeling limited" et le premier film de l'écrivain Philippe Claudel, "Il y a longtemps que je t'aime" avec Kristin Scott Thomas et Elsa Zylberstein, sont aussi à l'affiche cette semaine.
 
 
> lire aussi les dernières infos sur le Paris de caphi (sélection de spectacles, expos, infos, photos, chroniques et reportages) actualisé chaque jour

Publié dans [cinéma]

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article