"Peurs sur la ville" (infos, chroniques, enquêtes, coups de coeur)

Publié le par caphi

"La clarté ne naît pas de ce qu'on imagine le clair, mais de ce qu'on prend conscience de l'obscur" (Carl Gustav Jung)
----------------------------------------------------

Lucie Le Guillanton Quartet, "Before Jazz" au musée du quai Branly le samedi 4 avril 2009 -  photo caphi

----------------------------------------------------

sommaire
[les dits-tôts de caphi] Peurs sur la ville

[le mot de la semaine] Bande

[France] Des policiers au-dessus des lois ?

[architecture] le PRIX EIFFEL 2008-2008, un jeune homme pressé
[théâtre(s) / peintures] Dépollutions artistiques

[chronique] Vente aux enchères caritative et très people

[vécu] Mon hommage à Bashung  contrarié
[bizness] TELECHARGEMENT ILLEGAL « La loi Hadopi est inutile, inapplicable et liberticide, elle finira aux oubliettes...»
[communication] "On est étonnés par le climat de peur dans les médias français"
[enquête] Quand Sarkozy l'avocat ne méprisait pas les paradis fiscaux
[LIVRE] «Ennemi intérieur et menace globale»
[voyage] Miss Univers s'est "bien amusée" à Guantanamo
[cinéma] humour, gravité et obsessions

----------------------------------------------------
 
[les dits-tôts de caphi] Peurs sur la ville Le G20 qui s'est tenu récemment à Londres, a, de l'avis de beaucoup d'observateurs, été un succès. Des décisions ont été prises : les responsables de la planète ont promis de mener une vie d'enfer... aux paradis fiscaux, les institutions internationales ont reçu 1 100 Milliards de dollars (dont près de la moitié au Fond Monétaire International) pour réguler les dettes et repartir sur de nouvelles bases pour créer "un nouvel ordre international". Bien.
 
Un nouvel ordre ? D'accord ? Mais pour qui ? Pour quoi ? Si l'argent n'a pas été difficile à débloquer de la part de pays les plus nantis, en raison de l'urgence de renflouer les établissements financiers, rien n'a été décidé pour que de nouvelles méthodes de gouverner n'est été envisagé ainsi qu'une meilleure répartition des richesses de la planète.
 
Les alter-mondialistes, qui, a Strasbourg, à l'occasion du 60e anniversaire de l'OTAN, se sont coltinés aux nombreuses forces de l'ordre, même si leurs méthodes peuvent laisser à désirer, mettent le doigt sur les problèmes qu'il faudra bien pourtant résoudre au plus vite avant que des émeutes, d'autres "guérillas urbaines" plus organisées, d'autres "terrorismes" viennent contrecarrer les plans trop bien établis de nos dirigeants.
 
Ce n'est pas seulement d'argent frais et de déclarations d'intention dont on a besoin les nombreuses populations déshéritées, mais de véritables actions volontaires (ou contraignantes) - et surtout efficaces - de la part des gouvernements nationaux pour une meilleure justice et un environnement plus favorable à tous.

Sinon, plus tôt qu'on ne le croit, le cri des "J'ai faim" fera vite oublier ce dernier "G20".

caphi


----------------------------------------------------
[le mot de la semaine] Bande Loin devant la bande Velpeau, la bande annonce, la bande dessinée, la bande passante et la bande à Basile, les médias ont élu bande de l'année : les bandes des banlieues ex æquo avec la bande de Gaza. Nos félicitations aux heureux lauréats qui ne sont pas prêts de céder leur place. Attention, si vous préparez un complot, un pillage, des contrefaçons, une escroquerie, une extorsion de fonds, ... faites-le en bande désorganisée, sinon la formule magique « en bande organisée » alourdira automatiquement vos peines (pas vos chagrins, mais vos années de prison). Faux amis. Je bande. Citations. Mais qu'est-ce qu'on attend pour l'arrêter cette bande. Elle est pire que la bande à Bonnot. (Ma grand-mère parlant de la bande de Gaza, faut dire qu'elle suit peu l'actualité)  source : Dictionnaire media & politique - www.mediatic-dico.com

----------------------------------------------------

[France] Des policiers au-dessus des lois ? Amnesty dénonce "l'impunité" de certains policiers en France et demande la création d'une commission indépendante chargée des plaintes contre la police française LIRE ICI
----------------------------------------------------

[architecture] Coup de théâtre pour le PRIX CONCOURS EIFFEL 2008-2009
Nicolas Mouret, 23 ans, le 31 mars 2009, Cité de l'Architecture (Paris 16e) - photo caphi
Ce 31 mars 2009, à la Cité de l'Architecture, le Prix CONCOURS EIFFEL 2008-2009 a connu un coup de théâtre dont n'a pas l'habitude le monde plutôt opaque de l'architecture. Le jeune Nicolas Mouret qui venait de recevoir des mains du Président du Jury, le 1er PRIX CONCOURS EIFFEL 2008-2009, a révélé aussitôt, devant une assistance ébahie, son "coming out" : "J'ai fait une fausse carte d'étudiant en architecture car je savais que je n'aurais aucune chance de passer ce concours autrement". En effet, l'intempérant n'est pas étudiant en architecture à Paris Belleville mais étudie le design à L'ISAA de Paris ! Un aveu qui lui a coûté sa place : réuni jeudi 2 avril, le jury a décidé de le retirer du palmarès car être étudiant en architecture était une condition pour participer au concours.
Ce jeune homme pressé ne souhaitait pas, confesse-t-il, faire une provocation. Si les étudiants rencontrés ce soir-là ne voyaient pas d'inconvénient à ce qu'il conserve son prix, le jury, en a donc décidé autrement.  Dommage que les loyalistes de l'architecture choississent la ligne (trop) droite plutôt que la tagente et mettre de côté un projet qui ne manque pourtant pas de hauteur !
Lire/voir plus bas le projet "Phyte" de ce "touche-à-tout", troublion de l'architecture, intéressé aussi par l'optique et l'astronomie et qui, avec l'aide d'investisseur suisse compte monter une société. Son site : www.nicolasmouret.com

Le projet "Phyte" de Nicolas Mouret

L'exposition des travaux se poursuit jusqu'au 12 avril sur place à la Cité de l'Architecture au Trocadéro à Paris.
> VOIR > la Tour jumelle  (Mediapart, 31 Mars 2009)
Concours d'architecture : des trophées autotrophiques ? La seconde édition du concours d'architecture organisé par la Fondation d'entreprise de la Société de la tour Eiffel et l'éditeur de logiciels d'architecture Abvent a été marquée par un incident notoire. Le projet du premier prix désigné par le jury, Phyte, de Nicolas Mouret, a été a posteriori exclu de la compétition. Nicolas Mouret, à l'inverse d'un Gustave Eiffel, avait négligé de s'associer avec un architecte. L'impair n'est pas passé, et force est restée au règlement de ce concours. Un règlement à revoir pour la prochaine édition ? > LIRE la suite sur LePost.fr)

----------------------------------------------------

[théâtre(s) / peintures] Dépollutions artistiques Dimanche matin, le Théâtre de la Cité Internationale conviait ses abonnés et journalistes pour une présentation originale et décalée de sa saison d'été avec une fausse Carla Bruni alors que le Brésilien présentait ce lundi à l'Espace Beaujon ses oeuvres lumineuses "en résistance avec l'Amazonie" > à LIRE dans ma Webdromadaire

[chronique] Vente aux enchères caritative et très people Lundi soir, chez Sotheby's, en face de l'Élysée, était organisée une vente aux enchères caritative et très People au profit de la Chaîne de l'Espoir, d'Handychiens, et des services hospitaliers pour enfants malades. Et retransmis sur la chaîne Paris Première. Sous le marteau du maître es-blagues et accolyte d'Ardisson, Laurent Baffie qui a créé l'association "Merci pour Eux", ce fut une vente très glamour et déconnantes mais pour une bonne cause...> Chronique à LIRE dans ma webdromadaire

[vécuMon hommage à Bashung  contrarié
Ce mercredi 1er avril, je me suis rendue à l'hommage à l'auteur de "Bleu pétrole" décédé le 14 mars 2009 à travers un concert gratuit organisé au centre musical Goutte d'Or-Barbara dans le XVIIIe arrondissement (Barbés) dont Alain Bashung, qui habitait le quartier, était le parrain; une équipe de la chaîne publique France 2 m'a interviewée. Ce fut une belle soirée émouvante si elle n'avait été obscurcie par une "méchanceté"... [A LIRE ICI] dans mon journal personnel, jeudi 2 avril 2009)

[bizness] TELECHARGEMENT ILLEGAL : « La loi Hadopi est inutile, inapplicable et liberticide, elle finira aux oubliettes. C'est une alliance tout à fait absurde entre quelques entreprises et quelques artistes. Nous sommes dans un univers où l'information est par nature gratuite et il est important que les artistes prennent en main le système » Jacques Attali

[communication] "On est étonnés par le climat de peur dans les médias français" Vu de Suisse, les journalistes français ont un sérieux problème d'indépendance. Interview avec deux responsables de la TSR à lire sur RUE 89

[voyage] Miss Univers s'est "bien amusée" à Guantanamo Tout le monde ne qualifierait pas de "lieu apaisant, calme et superbe" la base de Guantanamo Bay, où les Etats-Unis ont regroupé quelque 240 prisonniers à l'intérieur d'un centre de rétention qui a fait l'objet de condamnations en divers points du monde. GUANTANAMO, UN LIEU "APAISANT, CALME ET SUPERBE", SELON MISS UNIVERS C'est néanmoins en ces termes qu'en parle la Vénézuélienne Dayana Mendoza, Miss Univers 2008, qui s'est rendue ce mois-ci à la base navale de l'est de Cuba lors d'un voyage encadré par les United Service Organizations (USO), association qui soutient les troupes américaines. La base, dont le gouvernement cubain dénonce la présence depuis des décennies, sert de prison à des étrangers soupçonnés de terrorisme. Ses adversaires la considèrent comme un symbole d'abus liés à la guerre contre le terrorisme engagée en 2001. Dayana Mendoza, native de Caracas âgée de 22 ans, s'est rendue à Guantanamo du 20 au 25 mars avec Miss USA, Crystle Stewart. Elle en parle comme d'une "expérience incroyable" dans un blog diffusé sur le site web Miss Univers et daté du 27 mars (http://www.missuniverse.com/missuniverse/blog.php). Qu'est-ce qu'on s'est amusées !", écrit Mendoza en évoquant les promenades que Stewart et elle ont faites avec des militaires à travers le camp, qui est entouré de barbelés, de terrains minés et de miradors. Elle dit s'être aussi rendue dans un bar de la base et sur la plage "incroyable" qui la borde. Nous avons visité les camps de détenus et avons vu les prisons où ils prennent des douches, comment ils se divertissent avec des films, des activités artistiques, des livres", écrit-elle. "Je ne voulais pas repartir, c'était un lieu si apaisant, si calme et si beau." Nous avons aussi vu les chiens de l'armée, on nous a fait une très chouette démonstration de leurs aptitudes. Tous les gars de l'armée ont été formidables avec nous", ajoute Dayana Mendoza, qui a été élue Miss Univers l'an dernier au Vietnam. surce : REUTERS/ transmis par yahoo, 31 mars 2009

[cinéma] humour, gravité et obsessions

Affiche du film "Nulle part, terre promise" le film d'Emmanuel Finkiel [Les films de la semaine] Mon dernier coup de coeur : Nulle part, terre promise, l'étrange et bouleversant nouvel opus d'Emmanuel Finkiel, l'auteur du précédent et remarqué Voyages > CONSULTER les NOUVEAUX FILMS en salles et ma SELECTION dans les Paris de caphi


rappel des blogs de caphi
sélection d'informations identitaires, culturelles et citoyennes


>
 les Paris de caphi : sélection de spectacles, expos, infos, images, chroniques et reportages (blog actualisé régulièrement) > http://paris-caphi.blogspot.com

> la webdromadaire de caphi
 (mon regard décalé, subjectif et citoyen sur l'identité et le sens en particulier à travers les Arts et les Sciences) > http://lawebdromadaire.over-blog.com)
 

> Différences (mon blog consacré à la TRANSIDENTITE) > http://caphi.over-blog.fr
 

> notre raison d'être (
actes et faits citoyens qui donnent du sens à nos vies) > http://notreraisondetre.over-blog.com 

< le journal personnel de caphi
(en développement) > http://caphi.over-blog.net> http://caphi.over-blog.net

>
 
Facebook | Caphi la Webdromadaire

Publié dans [les billets de caphi]

Commenter cet article