De la violence, de sa représentation et de ses causes... (chronique cinéma)

Publié le par caphi

Créteil (94, Val de Marne) le 6 avril 2010 - photo caphi
  "Nous sommes dans un apartheid mondial" paroles rapportées dans "Riches" d'Ingrid Sinclair, film-témoignages présenté ce lundi au 32e Festival de Films de Femmes de Créteil (94) à l'occasion de la journée consacrée à la "Liberté de la presse"
 -----------------------------------------------------------------------
sommaire
 . [chronique] De la violence, de sa représentation et de ses causes... 
. [cinéma] Ajami, Un "Parrain" en "Terre Sainte"
. rappel des blogs de caphi
 -----------------------------------------------------------------------
[chronique] De la violence, de sa représentation et de ses causes...

 Plaque  apposée dans l'église des catholiques intégristes de Saint-Nicolas-du-Chardonnet (Paris 5e) le vendredi (saint) du 2 avril 2010 - photo caphi
 
Des effets de la crise - la violence de nos sociétés (il suffit de regarder encore l'actualité nationale et internationale encore aujourd'hui), il y a de nombreuses causes.
 
Lycée Gabriel Fauré (Paris 13e) le 6 avril 2010 vers 10H du matin - photo caphi
 
Parmi celles-ci : le manque d'intérêt que nous portons sur nous-mêmes et les autres.
 
Parmi les nouveaux films en salles cette semaine, le très fort "Ajami" réalisé conjointement par le palestinien Scandar Copti et l'israélien Yaron Shani est une belle illustration du chaos dans lequel notre monde est trop durablement installé. Ce "Parrain" en "Terre Sainte" dans une mise-en-scène tendue et réaliste est justement à voir : il démontre avec talent les rouages qui enclenchent la violence qui sapent de nos humanités (lire en bas de page)
 
En ce début de semaine, j'étais à Créteil pour le Festival de films de femmes.
La 32e édition est consacrée aux relations entre l'Europe et l'Afrique à travers son cinéma (Trans-Europe-Afrique)
Forum Trans-Europe-Afrique au 32e Festival de Films de Femmes de Créteil (94, Val-de-Marne) le lundi 5 avril 2010 - photo caphi
 
"Les personnes doivent-ils changer pour se faire accepter ? " Mai Bride - "On est plus solide quand on connaît sa culture" une styliste sénégalaise - "C'est quand il y a de la diversité qu'on peut aller vers un but commun" Directeur du journal ivoirien satirique Gbitch : paroles rapportées dans le film "Riches" d'Ingrid Sinclair présenté ce lundi au Festival à l'occcasion de la journée consacrée à la "Liberté de la presse".
 
Mardi, j'y ai suivi toute la journée Bradley Fayki, trans' FtM (female to male) qui a présenté son film "Transworld".
"Transworld" est une introduction du long-métrage à venir. Bradley Fayki va parcourir l’Europe et le monde… 8 pays, dont L’Afrique du Sud, l’Allemagne et les Etats-Unis ; à la rencontre de personnes, pour porter un éclairage sur les différences culturelles, les mœurs et les lois d’un pays à l’autre vis à vis des transsexuels. (source : Bradley Transworld) - > Projection supplémentaire de "Transworld" ce samedi 10 avril à midi
Bradley Fayki fut interviewé par Jackie Buet, directrice du Festival de Films de Femmes de Créteil (94, Val-de-Marne) ce lundi 5 avril - photo caphi
 
Egalement, j'ai assisté à une avant-première d'une oeuvre touchante - "A deux c'est plus facile" d'Emile Deleuze - avec l'excellent Michel Galabru en papy partageant son appartement avec une jeune étudiante jouée par la jeune Luce Radot (une débutante qui promet). Diffusion en octobre sur ARTE.
 
Hier, le Festival de Films de Femmes de Créteil consacrait une soirée au 20 ans de l'association ACT'UP.
 
Mais, en raisons de rendez-vous hospitaliers, j'étais trop fatiguée pour retraverser Paris (j'habite le 17e au nord) jusqu'en Val-de-Marne...

J'ai préféré me rendre au cinéma dans mon arrondissement - au Cinéma des Cinéastes (Place Clichy) - pour voir le documentaire de Coline Serreau : "Solutions locales pour un désordre global".

Utile mais quel que peu indigeste, ce long-métrage d'1H 53 présente, à travers une série de témoignages, des pistes concrètes pour de nouveaux systèmes de production agricole et, au-delà, "un meilleur partage des avoirs et des savoirs". La juxtaposition d'entretiens, parfois un peu répétitifs, peine à donner un véritable rythme à ce documentaire militant. Dommage... Le sujet aurait mérité une meilleur "traitement". Et toujours sans pesticide !
 
Bonne semaine !
A bientôt, peut-être...
 
Caphi
 
> Festival de Films de Femmes de Créteil (32e édition) jusqu'à dimanche 11 avril
PLUS d'INFOS > www.filmsdefemmes.com
 
[CINEMA] Ajami, Un "Parrain" en "Terre Sainte"
Affiche du film "Ajami", de Scandar Copti et Yaron Shani : un "Parrain" en Israël dans une mise-en-scène tendue et réaliste. Fort. Ajami de Scandar Copti et Yaron Shani (Israël, 1H58) avec Shahir Kabaha, Ibrahim Frege, Fouad Habash. Mon avis : Mafias, crimes et châtiments. Un "Parrain" en Israël dans une mise-en-scène tendue et réaliste. Fort.
****
Dans le quartier "mixte" de Jaffa décrit par le film israélien "Ajami" qui sort mercredi en salles, Juifs et Arabes se côtoient dans la vie quotidienne, sans savoir à quel moment quelqu'un va sortir un couteau. Candidat à l'Oscar du meilleur film étranger, "Ajami" s'intéresse aux Arabes israéliens, une minorité représentant 20% de la population d'Israël mais qui reste dans l'ombre de la question palestinienne. "Ajami", le nom d'un quartier de Jaffa, au sud de Tel-Aviv, raconte les malheurs de personnages liés par leurs allégeances, claniques, religieuses ou ethniques, que le destin plonge dans le monde de la pègre locale. Omar, le héros, est un adolescent arabe israélien qui devient dealer pour honorer une dette d'honneur envers une famille bédouine à la suite d'un règlement de comptes qui a mal tourné. Il y a aussi Malek, un Palestinien de 16 ans, originaire de Cisjordanie, venu travailler illégalement en Israël pour financer l'opération de la dernière chance pour sa mère. Ils croisent Dando, un policier en civil israélien, lancé à la recherche de son frère qui a disparu.
[les sorties de la semaine] De A comme "Arrivants" à T comme "Titans"
rappel des blogs de caphi
sélection d'informations identitaires, culturelles et citoyennes
Pont de l'Archevéché (Paris, Ve), le 3 avril 2010 - photo caphi 
 
> Différences (blog de RÉFÉRENCE FRANCOPHONE consacré à la TRANSIDENTITE) > http://caphi.over-blog.fr

>
 les PARIS de caphi : sélection de spectacles, expos, infos, images, chroniques et reportages (blog actualisé régulièrement) > http://paris-caphi.blogspot.com

> la webdromadaire de caphi
 (mon regard décalé, subjectif et citoyen sur l'identité et le sens en particulier à travers les Arts et les Sciences) > http://lawebdromadaire.over-blog.com
 
> notre raison d'être (
actes et faits citoyens qui donnent du sens à nos vies) > http://notreraisondetre.over-blog.com

> le journal personnel de caphi
(en développement) > http://caphi.over-blog.net> http://caphi.over-blog.net

Publié dans [les billets de caphi]

Commenter cet article